En procédant au tri qui a permis l'élaboration de la page de "La bibliothèque du château", je me suis aperçu que je tenais ce que je cherchais depuis un moment: un texte indépendant à vous faire partager, un peu fantastique of course mais non affilié à l'un de mes mondes en particulier.
Ce "regret littéraire", refoulé d'un appel à texte (je livrerai un pu plus tard un long réquisitoire contre ce système pervers), se situe dans le Moyen-âge dit "classique" des châteaux et de l'âge d'or de la chevalerie. Il ne parle toutefois pas de combattants ou de prêtres mais de gens simples et croyants marchant vers Compostelle...

"La Géante Serpente" est un texte qui m'a demandé un peu de temps mais qui avait de nombreux points forts et pour cause: je l'avais peaufiné afin de le proposer à un (maudit) appel à texte sur le thème "La route"pour le prix "Lucette Desvignes". C'était il y a déjà quelques années...
Les contraintes de taille (6 pages) étaient jouables et le "prix" proposé pour le gagnant avaint fini de convaincre le "pied poudreux" ou plutôt le "colporteur" (c'est le joli nom donné à mon humble profession sur cette Terre) d'envoyer quelque chose-Ledit prix représentant juste un mois de smic^^.
On ne peut pas dire que le retour fut très positif, le fantastique étant encore, dans le pays de Maupassant et Théophile Gauthier, largement considéré comme un sous-genre...
Mais c'est sans gravité. Le prochain projet d'écrit à paraître ici sera "fantastique médiéval" et non "médiéval fantastique", l'ordre des mots a du sens.
J'aimerais le sortir pour la veille de Noël, idéalement.

voie-romaine-1